November 05, 2017

0 Comments


Le plaisir de l'autarcie

Presque un an et demi de travaux pour vivre pleinement ce retour partiel à la terre. Retaper ce petit corps de ferme à l’abandon au milieu de nulle part. Deux enfants en bas âge, une grande envie d’espace et de respiration. Nos vies professionelles sont à Paris, nous ne pouvons pas encore prétendre nous passer de l’énergie créative qu’engendre la capitale. Mais dès l’arrivée des week-ends prolongés ou des vacances, nous nous évadons là-bas en Aveyron, à presque six heures de Paris. Le trajet est long mais salvateur. Ancrage, respiration, sommeil, tout se fait avec plus de fluidité.

Carte de Bordeaux de @Julieflamingo 

Une fois les valises posées dans cette maison quasi monastique, au silence lourd et revitalisant, la vie s’organise en autarcie (les voisins les plus proches sont à vingt minutes de marche). Quatre vaches vivent à nos côtés, et je re-découvre le rare plaisir de pâtisser avec du lait entier cru encore tiède. Je me dis d’ailleurs que dans ces conditions, la matière première est noble et j’oublie tout ce qu’on peut dire sur le lactose et la caseine. Ici, l’utiliser a du sens, car le goût est associé à l’odeur de l’herbe et de l’humus des alentours.

J’y retrouve l’envie de créer et d’expérimenter comme jamais. Cueillir des plantes sauvages, des noix, des pommes, des prunes, du tamier, des fleurs de Daucus Carota. Tout est prétexte au jeu car il n’y a qu’à tendre la main pour ramasser ce que les arbres fruitiers plantés il y a presque quatre-vingts ans nous offrent au moindre coup de vent. Laboratoire utopique, loin de tout, j’aime oublier le temps et pâtisser sans limites.. Faire de la brioche infusée à la Reine des Prés que seule ma famille goutera, faire des centaines de pots de confitures que nous ne mangerons jamais, mais que j’aurais tant de plaisir à offrir.

Quand nous rêvions de cette maison, la cuisine était le point central. Il fallait pouvoir ouvrir les coudes, prendre ses aises. Un grand plan de travail, un évier rustique de campagne, un robot bleu Kitchenaid mini (l’idée est de pâtisser en petite quantité). Je l’adore, il est assorti aux murs et à la crédence et je compte l’utiliser pour les nombreuses pâtes levées qui seront cuites au four à pain quand il sera enfin retapé. Je rêvais aussi d’une table aussi grande que la pièce pour accueillir nos amis qui viennent par le train.

Il y aurait aussi des centaines de bocaux comme une officine d’ingrédients, des dizaines de farines différentes. J’ai emporté là bas mes livres de cuisines les plus précieux pour qu’ils ne soient plus de simples livres de chevet. J'élabore des jus de légumes poétiques et surprenants (plantain, orties, pulmonaire, feuilles de framboisiers, Mûres sauvages, betteraves, pommes et poires) et je note soigneusement ces différentes combinaisons gustatives qui sont parfois des réussites et parfois imbuvables...

J’utilise l’extracteur Kitchenaid qui se greffe sur le robot, hyper pratique. Je pille le jardin de ma belle mère qui habite à quelques kilomètres pour transformer ses légumes en conserves de lactofermentation. Les enfants ont appris à faire des pâtes fraîches avec les farines d'un paysan-boulanger de la région qui travaille de plus en plus avec des semences paysannes.

Je repousse toujours le moment fatidique ou il faut rentrer, retrouver le rythme frénétique, l’euphorie, les horaires de nuit, une autre forme de créativité qui se nourrit des quelques instants suspendus passés ici, loin de tout.

Jus de légumes et pousses sauvages :

(Toujours prendre le maximum de précaution dans vos cueillettes.

La règle est : Si l’on ne connait pas, on ne cueille pas.

Cueillir loin des routes et des champs traités aux pesticides et engrais).

Laver soigneusement et à plusieurs eaux vos plantes sauvages avec quelques gouttes d’huiles essentielles de sarriette.

- 5 pommes du jardin

- 6 jeunes tiges d’ortie

- 3 jeunes feuilles de plantain Lancéolé 

- 1 citron bio avec la peau

- 4 tiges de chénopode blanc

- 1 demi betterave cru

La brioche de la ferme, et gelée de raisin.

La brioche est volontairement peu sucrée pour apprécier la gelée qui l’est un peu plus.

- 500g de farine de petit épeautre

- 50g de sucre complet

- 10g de sel fin

- 20g de levure fraiche bio 

- 6 oeufs bio (de la ferme)

- 300g de beurre extra frais (de la ferme)

Mélanger la farine, le sucre, la levure, les oeufs et le sel au batteur  

Laisser tourner 20min avant d'incorporer le beurre.

Laisser pointer 1 heure, dégazer, façonner, mettre en pousse pendant une heure.

Cuire à 180 degrés pendant 30min

La gelée de raisins

1kg de raisin de vigne (Fer Servadou)

600g de sucre complet

2 sachets d'agar agar.

Presser le raisin à froid à l'extracteur. Recueillir la pulpe, mélanger au fouet le sucre et l'agar agar ensemble. Cuire à ébullition pendant environ minutes, jusqu'à ce que la gelée soit prête.

Article en partenariat avec Kitchenaid

 

 

November 04, 2017

0 Comments


Passion brioche d'automne

La meilleure brioche d'automne c'est celle aux cucurbitacées. À la patate douce, potimarrons, potiron, châtaigne. J'ai essayé aux coings, un beau succès. J'ai presque du mal à remettre du beurre dans mes préparations. 

 

 

August 28, 2015

0 Comments


January 05, 2015

0 Comments


November 23, 2014

0 Comments


November 03, 2014

0 Comments


Inside Closet Making of

Pour Anne Sophie Nebout, je me suis prêtée au jeu du 'making of' pour la séance photo InsideCloset

Le film réalisé par Léo Monnet, est onirique et très doux. On aperçoit les Tookies Lovebirds (1:10min)  

Photos : Anne Sophie Nebout

Réalisation: Léo Monnet  -  Musique: Pablo Lopez

http://insidecloset.com/insidecloset-making-of/

October 01, 2014

0 Comments


September 21, 2014

0 Comments


Kid's birthday

Dans mon entourage, l’année 2014 a été riche en heureux évènements. La trentaine oblige, le gang des cigognes a livré de nombreux amis, collègues, famille et c’est tout naturellement que Tookies a accompagné ces quelques naissances et baby shower. L’occasion pour moi de présenter le premier bébé qui a bouleversé avec tant d’amour mon groupe d’amis, ma singulière filleule au caractère bien trempée, Malloé déjà (presque) 3 ans.

 

 

May 26, 2014

0 Comments


Comme une envie de faire autre chose :)

Comme une envie de faire autre chose :)